Etre metro et creer sa boite en Martinique

Bipoux    01-03-2013 à 00h40 | Lu 6698 fois

Bonjour à tous,

Voilà, je vous explique un peu ma situation.
Je suis métropolitains et suis en train de monter un projet de création d'entreprise sur la Martinique.
La Martinique est une ile que je connais bien y étant allé régulièrement pour mes vacances (tous les ans des mes 1 an à mon adolescence).
J'ai aujourd'hui un peu plus de 30 ans et souhaite donc développer avec un associé, lui aussi metro, une boite dans l'industrie du tourisme.

Convaincu de la gentillesse et de l'accueil des antillais, et de notre nature, mon associé et moi, à venir ici en toute humilité et avec un souhait profond de nous intégrer, de nombreuses questions demeurent car entre venir en touriste quelques semaines et investir dans une entreprise pour plusieurs années, .... la démarche n'est pas du tout la même ...

La communauté zananas semble être très active, je suis donc convaincu que vos conseils seront riches d'enseignement.

Tout d'abord, comment voyez-vous l'avenir de la Martinique d'un point de vue politique ? Les sujets sur la montée des mouvements indépendantistes sont nombreux ... Qu'en est-il en pratique ?

Il est important en tant que créateurs d'entreprise d'avoir de bons partenaires, être métro sera-t-il pour nous un frein pour créer des liens commerciaux ... et plus si affinités ;) ?

Le fait d'être créateurs d'entreprise ne nous assimilera-t-il pas (auprès de certains) automatiquement comme de "nouveaux colons" alors que nous sommes loin mais alors très très loin d'avoir cette mentalité ?

Voilà pour commencer ... Je sais que mes questions soulignent des points négatifs mais, lorsque l'on crée sa boite, les nuits sont parfois courtes et faire sauter quelques barrières, nous rassurer sur quelques questions propres à notre installation sur cette Belle ile sera nous rassurer ... Nous connaissons les points forts, certains points faibles et vous questionner directement est pour nous l'occasion de sortir des clichés grâce à vos expériences.

Merci d'avance à tous pour vos retours.

A très vite sur le forum.

Bipoux

Diabinha972    01-03-2013 à 00h46

Bipoux dans l industrie du tourisme c est vague
tu veux heberger ? nourrir? renseigner? organiser ?

Bipoux    01-03-2013 à 00h53

Hello !

Le projet concerne plutôt la restauration ...

Bipoux    01-03-2013 à 00h55

.... ca n'est d'ailleurs pas exclusive dédié au tourisme ... ;)

Diabinha972    01-03-2013 à 01h59

Ben sit u fais a manger correctement dans un établissement propre a des prix normaux y a pas de raison que ca ne marche pas

le seul hic dans la restauration ici ca va être de trouver du personnel formé compétent ( dixit un ami a moi restaurateur qui a toutes les peines du monde à embaucher durablement ) car les gens vraiment compétents partent ou se montent à leur compte

Bipoux    01-03-2013 à 02h05

Merci Diabinha pour ta contribution.
N'hésite pas, à m'en dire plus éventuellement ... Je suis preneur d'un max d'info.
++

Diabinha972    01-03-2013 à 04h17

Mail moi anbysleeve972@hotmail.fr

Joel    01-03-2013 à 09h14

Fait de la qualité, pas nécessairement du haut de gamme, mais évite les pièges a touristes, genre assiette créole, Colombo réchauffé, la vrai cuisine Antillaise est maintenant difficile a trouver, les accras pimentes, et les plats relevés sont rares, fait de l'authentique, évite le colombo/frites, cela ne t'empêche pas de faire du steak frite pour les enfants, mais reste dans dans le vrai, les gens sont la pour manger local, s'ils veulent des saucisses frites, tu les envoi a la cafeteria de la galleria, on vient pas en Martinique pour manger comme en métropole !, tu découvres un pays, une région par sa cuisine, c'est ce que j'ai toujours applique comme devise, ca m'a parfois valu des désagréments, mais....

Ca ne sert a rien d'avoir une carte avec 50 choix (surgelé), mieux vaut 5/6 plats mais frais.

Et surtout embauche des locaux, même s'ils sont pas formes comme dit diabinha, forme les, mets une bonne ambiance dans ton restau et ton personnel sera heureux et sourira, avec un sourire, le client pardonnera les erreurs.

Bipoux    01-03-2013 à 10h23

Merci Joël,

Sans entrer dans le détail de notre concept, sache que nous sommes de fins gastronomes sans avoir la prétention de faire de la cuisine gastronomique .,, Donc ce sera du frais ... certainement pas du congelé ... je n'ai même pas de micro-onde chez moi :)
Mais parlant produit frais, est-il facile de trouver des coopératives locales proposant de bons produits et le tout avec professionnalisme (régularité dans les livraisons, ....)? Si vous avez des plans, je suis preneur.

Pour ce qui est de l'embauche locale, il est évident que ca fait parti de notre rôle d'entrepreneurs de créer de l'Emploi. Embaucher n'est jamais facile mais nous sommes convaincu qu'il existe des perles partout et dans chaque branches de métiers.
A+

Diabinha972    01-03-2013 à 12h06

Le plussoie avec joel

des trucs trop chers y en a pleins et des bonnes adresses ou on peut dire le poulet est frais et les legumes sont locaux tu es servis rapidement ave le sourire j en connais pas bcp

Elise13000    01-03-2013 à 13h34

En 15 ans, la martinique a bien changé. tu la connaissais avant, mais maintenant...... et puis tu la voyais avec tes yeux d'enfant, ce qui est completement différent avec des yeux d'adulte....

le mieux est de venir et de te rendre compte par toi même du changement.

Bipoux    01-03-2013 à 14h28

J'ai un séjour de prévu dans quelques semaines, je vais passer 1 mois sur place pour juger du potentiel du business mais aussi plus globalement de l'île.

Ma famille reste très attachée à la Martinique, et j'ai tous les ans un debrief de leurs expériences sur l'île. Et puis, j'ai toujours mes amis locaux avec qui je suis en contact qui me donnent des nouvelles régulièrement...
Je sais que ca a beaucoup changé... Que c'est devenu avec le temps un vrai département métropolitain avec ses zones commerciales, ses bouchons, ses ronds-points, ... Je me souviens d'une époque où le bourg de grande Anse des anses d'Arlet n'était pas bitumé ...

Ca perd probablement le côté typique ... Mais bon, ... c'est un département français et il est quelque part normal que la Martinique en profite aussi ...

?lise, lorsque tu parles de changements, peut-être évoques-tu aussi un changement de mentalité ?
N'hésite pas à développer ce point, vos expériences sont toujours de très bons indicateurs.

Merci pour vos contributions.

Diabinha972    01-03-2013 à 14h48

Bipoux

les mentalités ont certes du changer mais bcp de realités de terrains doivent etre affrontées ici et en parler sur un forum n est pas evident

moi personnellement je n expose plus mon point de vue personnel ici car j en ai marre de me faire insulter

tu as mon mail !!

Typicalcece    01-03-2013 à 15h33

Comme disent les autres si tu associes qualité/prix raisonnable, flexibilité sur les horaires d'ouverture, ne pas dire ça ferme à 14h pil poil et enfin un emplacement correct. Je vois pas pourquoi cela ne fonctionnerait pas.

Dans la restauration en Martinique je pense que la couleur de peau ne compte pas.

Le petit plus serait d'avoir un service non stop 12h à 22h avec juste 2 ou 3 plats entre 15h et 18h30.

Je peux compter sur les doigts d'une main les restaurants ouverts en non stop ( je ne parle pas des fast-food) :
- Foyal
- Hippo
- Pizza plus
- Havana Café
- La marine

C'est sûr que cela ne vaut pas le coup de faire du non stop dans des lieux isolés mais je trouve quand même qu'au centre on devrait avoir plus de concept non stop je pense que c'est rentable.

Bipoux    01-03-2013 à 15h43

Merci Typicalcece pour ta contribution.

On envisage plusieurs pistes quant aux différentes offres que nous proposerons, si on se lancé, c'est pour développer une affaire rentable et non pas faire moitié boulot moitié plage ... L'idée du service non-stop est quelque chose que nous avons envisagé, que tu le précises ne peut que nous confirmer ce choix.

++

Kinouthom    01-03-2013 à 18h44

Diabinha parles du sud ouest , c est ta terre
tu sauras peut etre mieux en parler ???????????

Lesplaz    01-03-2013 à 19h53

Bonjour,

je suis "fraichement" installé ici depuis quelques mois. Auparavant étais chef d'entreprise d'hôtels-restaurant. Depuis, je suis enseignants formateur en hôtellerie-restauration (métropole, Maghreb...), et plus particulièrement dans le domaine cuisine. Aujourd'hui je suis en congés parentale... Vous pouvez me joindre à cette adresse : vavache.2000@gmail.com
Cordialement
Lesplaz

Diabinha972    01-03-2013 à 20h08

Kinouthom

je ne vois pas pourquoi je ne saurais pas parler de l aspect touristique et economique de la martinique alors que l y vt depuis 4 ans et que je travaille dans le tourisme

et voila pourquoi je ne voulais pas donner mon avis ici, forcément, je ne suis pas martiniquaise donc je ne te peux pas avoir un avis !!!

Trouloulou    01-03-2013 à 21h41

Ignores ceux qui te dérangent Diabinha, fais nous part de ce que tu penses, car toute opinion est intéressante et peut servir.

Peu importe, ceux qui ne comprennent pas ou qui ne veulent pas réfléchir.
On s'en tape!

Nous on se fait une idée et on avance.

Biz

Mc09876    01-03-2013 à 21h44

On aura toujours faim, et arrêter de vous appeler metro svp. sinon bienvenue ça ouvre quand? ^-^

Trouloulou    01-03-2013 à 21h47

Pas clair, pas compris. merci d'éclairer ma lanterne mc09876.

Faim, appeler qui, comment? Non comprendo! lol

Margaux972    01-03-2013 à 21h53

De plus en plus, nos jeunes se forment dans ce secteur.
Malheureusement, beaucoup d'employeurs ne jouent pas le jeu, et les exploitent.
J'ai dans mon entourage proche , un jeune diplômé , qui a eu la chance de trouvé du boulot très rapidement.Il travaille sans compter ses heures, nuits et jours fériés, son employeur l'appelle même durant ses jours de récupération tant qu'il y a du boulot,( enfin l'entreprise est prospère et réputée), enfin un jeune de 20 ans motivé et compétent le hic est qu'il n'est jamais payé en fin de mois, toujours obligé de réclamer son salaire, pour finalement être payé partiellement vers le 12 ou 13 du mois suivant. et le solde une semaine après .Inadmissible !!!
On critique souvent les jeunes, mais quand ils sont volontaires , il ne faut pas qu'il est l'impression de quémander , ils fournissent un travail alors en retour ils doivent être payé en tant et en heure.
Voilà, pkoi beaucoup de restaurateurs disent ne pas trouvé de main- d'oeuvre qualifiés sur place, mais oublient de parler de leur manque d'honnêté et de sérieux envers leus employés

Trouloulou    01-03-2013 à 22h10

Tout travail mérite salaire. Pour travailler dans le tourisme, et afin que tous s'épanouissent, il serait bien venu que l'on forme également les employeurs et pas seulement les employés.

Comment voulez-vous dans cette condition indiquée par margaux972, que les jeunes sourient et accueillent correctement les touristes?

Diabinha972    01-03-2013 à 23h07

Ce que je pense c est qu en Martinique il y a tout un tas de gens près a faire beaucoup de choses pour avancer mais ils ont besoin d une vrai motivation

cette motivation est parfois mal orientée je trouve mais des fois un peu de dialogue suffit

le tourisme a besoin de sang neuf, d un oeil nouveau accompagné d'un oeil connaissant le terrain

et surtout les entreprises de bouche ont besoin de stabilité car la plupart des restaurant ici c est un jour c est parfait et le lendemain la cata !!!

la constance serait un atout a développer dans bcp d entreprises

Diabinha972    01-03-2013 à 23h46

Margaux je ne suis pas tout a fait d accord avec toi quand tu dis que les employeurs ne jouent pas le jeu

je pense qu au depart les employeurs et les employés doivent développer une stratégie d entreprise et savoir dans quel sens ils veulent avancer


ce qui manque c est le dialogue car les employés livrés a eux memes pensent faire biene t les patrons qui ne savent pour la plupart du temps pas manager ne savent pas communiquer à leurs equipes ce qu ils attendent se retrouvent dans une impasse

et le resultat c est souvent des salariés aigris qui regardent leur montre et des patrons qui font la gueule en regardant la caisse

Margaux972    02-03-2013 à 02h59

Désolée Diabinha, je ne vois pas trop le rapport , quand tu parles des "employés livrés à eux-me .qui pensent bien faire..".
J'expliquais simplement que dans certains secteurs,comme la restauration et l'hotellerie, qui disent manquer de main d'oeuvre qualifiés .Et pourtant quand on a du personnel qualifié,qui se donne pour donner toute satisfaction à la clientèle et à l'employeur, on se doit de les payer en temps et en heure.J'ai deux employées durant la haute saison, que me donne entière satisfaction, et je ne me vois pas leur demander d'attendre le mois prochain pour leur donner leur salaire, alors que les clients sont au rendez-vous.
Tout travail mérite salaire
Si je veux que mon personnel qualifié et compétent reste au sein de l'ets, la règle est simple ,il faut payer ce qu'est convenu



Margaux972    02-03-2013 à 14h00

Oups désolée pour les fautes, il était un peu tard ....

Diabinha972    02-03-2013 à 14h07

Margaux crois tu vraiment que le salaire est la seule motivation du personnel dans la restauration ?? ( comme dans d'autres domaines d'aillerus? )

une personne qui se sent valorisée ( salaire ou aussi reconnaissance de sa valeur et de son travail) écoutée, comprise et prise en considération est une personne efficace !!

quand je parle de personnel livré a lui même je parle des patrons qui laissent les salariés le matin et reviennent le soir pour récupérer la caisse et n écoutent absolument pas les doléances et les soucis rencontrés dans la journée par son personnel

tout ca ça s'appelle du management car le salaire c est pas la SEULE motivation des gens pour bosser une bonne ambiance de travail et une bonne communication au sein de l équipe est primordiale

dévelloper l esprit d'entreprise qui je trouve fait cruellement défaut ici

Margaux972    02-03-2013 à 14h47

Certes, le salaire n'est peut-être pas la seule motivation.Mais, il faut aussi être réaliste, cela sert à quoi d'être écouté, valorisé par ses employeurs et à la fin du mois galérer pour obtenir son dû.Quand, tu vas faire un emprunt à la banque,(notamment pour l'acquisition d'un bien immobilier) le banquier ne te demande pas comment ca va au boulot, si tu es épanouie, valorisée ou pas dans ton boulot.Il te demande tes revenus, ton ancienneté etc et verifie ts relevés de compte... Alors c'est un peu utopique de penser que les gens ne travaillent pas PRINCIPALEMENT pour avoir leur salaire.
J'ai une amie qui a commencé en tant que vendeuse et à qui à force de courage et de persévérance occupe maintenant uns postes à responsabilité,don au sein de la même sociéte donc ses employeurs ont reconnu ses compétences et pourtant ils sont incapables de lui donner un salaire décent correspondant à ses compétences et sa qualification.
Résultat des courses:pas trop envie de sourire et d'être aimable avec sa clientèle, quand elle pense à ses fins de mois difficiles, à cause de son maigre salaire, c'est rageant
Comment veux tu qu'elle ait envie d'être accueillante et aimable dans ces conditions
Avant de créer ,j'ai aussi travaillé dans une gosse boîte en Métropole, et pourtant l'esprit d'entreprise ? je ne connaissais pas .... donc ce n'est pas uniquement ICI que cela n'existe pas.
Cela dépend réellement du manager

Typicalcece    02-03-2013 à 19h05

Humm j'ai faim bipoux!
tu viens quand nous faire ton steak frites de boeuf ou cheval..

Diabinha972    02-03-2013 à 19h49

Margaux on tourne en rond et il faut commencer par quelquechose

tu ne peux pas demander au patron de donner un bon salaire a quelqu un qui n a pas fait ces preuves

dans le cas de ta copine et bien oui il y a un problème de communication et si elle est compétente dans ce qu elle fait et qu elle ne gagne pas assez et pense qu elle vaut plus alors elle n a plus qu a changer de cremerie

quand le dialogue est rompu ce n est pas la peine de s acharner !!!

Joel    02-03-2013 à 20h05

Bon sinon, ce serait ou ? et si on vient en disant qu'on t'as répondu sur zananas, on a droit a un ti punch gratuit ?, parce que dans ce cas, j'ai répondu 3 fois !!!!, n'oublie pas !

Diabinha972    02-03-2013 à 20h50

Joel le gars pas interressé ^^

Dru    02-03-2013 à 20h54

Moi ce qui me manque c'est un bar à salades avec des produits frais. j'en ai marre de ces assiettes "crudités" avec du maïs en boîte !

Trouloulou    03-03-2013 à 03h36

Moi j'aimerais bien mangé des plats créoles, mais vraiment créoles, relevés avec bien du parfum, pas des plats européanisés. Et si ça ne pique pas assez on rajouterait du "qui pique". Pas réussi à trouver un ti' boudin qui aie du goût, et les acras tout juste.

Triste hein!

Cedric97209    03-03-2013 à 05h21

Certain employeurs ne jouent pas le jeux malheureusement et découragent énorméments de jeunes,raisons aussi pour laquelle beaucoup s exportent ailleurs...
bref;bon courage a toi pour ton projet de restauration,je te conseille d innover pour te démarquer car cela ne va pas etre facile...

Elbaz    03-03-2013 à 16h52

Bon déja pour commencer, je ne souhaite pas a mon pire ennemi de monter un resto en Martinique, la politique générale, n'est pas assez claire pour venir investir, ici, et il faudrais repasser dans 15 ans pour voir!
Ensuite il vaut mieux arriver avec des biscuits du cash, car aujourd'hui monter une première affaire, pour qu'elle soit au dessus du lot, il faut investir à minima 200000?.Si tu n'as pas, tu peut jouer la reprise, et là, ya rien en dessous de ce prix là, qui vaille le coup, peut étre!!
Tu as une chiée d'arnaque à commencer par des bailleurs qui te demandent des loyers pour des palaces, quand tu est dans un taudis, avec des baux super bancals et piège à cons.
Pour finir, tu ne peut échapper au congelé d'importation, car sinon tu n'est pas concurrentiel, et il faut savoir que tu va payer ta bouffe 30/100 plus cher en galérant pour en trouver, et vendre au même prix qu'en métropole a peu de chose près, donc 30/100 dans ton cul.
Si tu as des questions précises, je peut te répondre en MP à lulito@wanadoo.fr
Elbaz

Carambole    03-03-2013 à 18h53

Salut Elbaz. Tu es toujours de bons conseils.

Degain    04-03-2013 à 00h05

Je lis souvent et je n'inteviens jamais, mais là, je voudrais donner un petit conseil aux metros qui veulent venir s'installer en martinique. ok la martinique est superbe la vie est cool mais si vous souhaiter vous installer ici, trouver un boulot et profiter de l'argent que vous vouliez investir. surtout ne monter pas pas d'affaire vous ne ferez jamais fortune ici au mieux vous vivoterez mais dans tous les cas vous n'aurez aucun retour sur vos investissements. je suis metro j'ai bcp perdu d'argent ici, il ne suffit pas de bien travailler pour reussir. maintenant, je ne suis plus a mon compte, je vis tres bien et enfin je profite de la martinique !

Trouloulou    04-03-2013 à 00h12

Degain: Que penses-tu des métros qui ont ouvert des chambres d'hôtes et tables d'hotes?

Que penses-tu de cette activité?

Degain    04-03-2013 à 02h59

J'espere pour eux qu'ils ont une activité annexe !

Diabinha972    04-03-2013 à 03h05

Degain je connais quelques metro qui ont des chambres d hotes et qui s en sortent correctement

mais il est vrai qu ils vivent sans faire de folies et qu ils bossent dur mais ils ont reussi a se faire une bonne reputation et la plupart des gens reservent chez eux d une année sur l autre

Guehu    04-03-2013 à 13h38

Salut

je rejoins degain apres 35 ans a la tete d un resto gastronomique plus sa vas moins sa va, je reste persuades que les greves de 2009 on fait beaucoup de mal a la martinique pas seulement economique mais surtout la mentalite a change,
mieut vaudrait attendre avant d investir
elbaz la bien dit les sommes a investir sont trop importante

l avantage des chambres d hotes ,il es possible d avoir moins de charges salariales ,mais prudence pas trop se fier aux articles de certains medias

Diabinha972    04-03-2013 à 14h47

Guehu je pense que les chambres d hote on peut s en sortir a partir du moment ou l on est pas obligé d avoir du personnel
donc quelques chambres bien tenues ca permet de vivre mais pas de devenir riche !!

Antivoyou    04-03-2013 à 17h05

Bon courage

Bipoux    06-03-2013 à 10h26

Bonjour a tous !

Après seulement quelques jours déconnecté, je constate qu'il y a eu pas mal de retour sur le sujet évoqué et je vous en remercie.
Mc09876 : Je suis contentent de savoir que vous aurez toujours faim, sinon nous n'envisagerions pas de nous lancer dans cette aventure ;) Pour l'utilisation du mot métro, … Je ne suis pas un grand fan non plus mais ça à au moins le mérite de résumer ma situation en un mot …

Les employés : En tant qu'entrepreneur, plus que de monter une boite rentable, c'est aussi faire bosser du monde. J'ai été salarié et proposer un bon salaire, cohérent par rapport au travail fourni est un fondamental, tout comme travailler dans une bonne ambiance qui donne envie de se donner. Sur ce point, nous savons comment faire pour tirer le meilleur de chacun et, loin de nous l'idée de se tourner les pouces et faire la caisse en fin de journée en laissant nos employés bosser en journée … On crée une boite pour y travailler, non pas regarder les mouches voler et de plus, d'un point de vue économique, ce serait un abus de nous rémunérer sans rien faire … Question de rentabilité.

Ti punch gratuit ?
Vous serez bien sûr les premiers informés de cette ouverture et une soirée de lancement sera prévu … Peut-être un gros saladier de planteur sera prévu pour tous les contributeurs de zananas. A bon entendeur ;)

Elbaz : Les points que tu évoques (arnaques des bailleurs, coût des matières premières, …) sont des sujets fondamentaux pour nous que nous considérons aujourd'hui comme un frein potentiel à notre investissement en Martinique. Il est clair que la vie chère cumulée avec des baux élevés expliquent en partie les prix élevés des restaurants évoqués plus haut. De plus, s'installer sur une ile, c'est aussi faire face à des réseaux locaux qui ne veulent pas forcement que notre bien, plutôt notre argent quitte à nous mettre dans la merde …
Nous étudions toujours les différentes alternatives qui se présentent à nous et, nous irons au bout de notre projet si et seulement si le business plan que nous montons présente des chiffres favorables.

Degain : Ton intervention est intéressantes car tu as investi ici et, semble-t-il, les résultats n'étaient pas au RDV… Dans quoi as tu investi ? Qu'est-ce qui a été à l'origine de la fermeture de ta boite ?
Des précisions seraient d'une grande utilité, si tu le souhaites bien sûr.

Guehu : Même si nous ne nous lançons pas dans du gastro, ton expérience, après 35 ans sur place doit être riche d'informations … Je serais content d'en savoir plus sur ce qui t'amène à dire que la situation aujourd'hui est défavorable à toute forme d'investissement.

Il est clair que 2009 a fait beaucoup coup de tort à l'économie martiniquaise et que l'image des Antilles françaises a été sérieusement altérée,… Pourtant, certains signes macroéconomiques sont plutôt bons, … en tout cas, tendent à prouver une amélioration et une volonté certaine à rattraper le retard accumulé du tourisme (part du tourisme dans la valeur ajoutée en Martinique : 2,8% vs. 10-15% dans les iles indépendantes alentour).

De plus, les abattements fiscaux ne vous permettent-ils pas de vous y retrouver financièrement pour maintenir vos affaires à flot ?

En tout cas, merci à tous pour vos commentaires, je n'hésiterai pas à contacter ceux qui m'ont donné leurs adresses pour des MP.

++

Mistouflette    06-03-2013 à 12h12

Que voilà un post bien agréable à lire et très constructif! sympa...

Elbaz    06-03-2013 à 23h41

Autres petits obstacles, en dehors de ton business plan a qui de toute façon on peut faire dire presque n'importe quoi, même avec un expert comptable derrière, mais qui à le mérite de poser les bonnes questions, ce qui peut étre positif.
Ma question est d'ordre purement pratique, mais entre les deux associés, y a t'il un cuisinier de métier?
Si tu as besoin d'un business plan, tu aura peut étre aussi besoin d'un banquier, et là, je te souhaite bien du plaisir, car pour financer un resto, ils sont absents ou presque.
As tu consulté une agence, qui te permettrai d'évaluer la faisabilité de ton projet, ou qui peut t'assister sur les emplacements possibles?
Elbaz

Bipoux    07-03-2013 à 09h14

Elbaz,

Je vais essayer de te donner qques infos sans entrer dans le détail ...

Il est clair qu'un business plan, on peut lui faire dire ce que l'on veut, c'est un exercice difficile qu'il faut travailler aussi bien dans des prévisions hautes que basses, prévoir le meilleur comme le pire ...

Le projet dans lequel nous nous lançons n'est pas purement un restaurant, il y a une partie restauration mais, ce n'est pas le coeur de l'activité.
Je me doute que ce point soulève encore d'autres questions mais bon, c'est en effet important que tu es ce point pour comprendre un peu mieux notre approche.

Mon associé comme moi ne sommes pas cuisiniers professionnels, mais des amateurs éclairés conseillés dans notre entourage par des pros. En fait, mon associé est un financier, spécialiste de la gestion immobilière et personnellement, je suis un spécialiste du marketing stratégique (j'ai d'ailleurs pas mal bossé avec des réseaux de restauration).

Le fait de ne pas avoir de cuisto dans notre association est un élément que nous avons pris en compte pour lancer une affaire qui reste facilement gérable de ce point. L'avantage que nous avons ici est bien sur l'assurance de rédiger un business plan par nos propres moyens. On a beaucoup travaillé nos études de marché pour avoir une idée aussi précise du potentiel de cette affaire, potentiel que nous confirmerons courant juin, puisque nous passons 1 mois sur place pour affiner les études et rencontrer de futurs partenaires.

Côté banque, j'ai eu qques retours de la part des banques en métropole (ayant des Agences en Martinique) qui, par nature sont méfiantes quant aux investissements dans les DOM, mais pour le moment, même s'il faut les rassurer, semblent prêtes à abonder d'environ 2x notre apport personnel.

La Martinique reste notre plan A, puisque nous avons un attachement particulier pour cette ile. Mais nous envisageons d'autres pistes si, suite à notre venue en juin nous ne voyons pas de potentiel ou trop de difficultés.

Côté achat du fond, nous nous sommes rapprocher de plusieurs Agences en Martinique afin de trouver une affaire qui correspond à notre besoin, il nous faut être patients car il faut être sur place pour juger du potentiel de cette affaire.

J'espère avoir répondu a tes questions au mieux.
Dans l'attentes de vos retours ;)

Bipoux

Bipoux    07-03-2013 à 09h35

Elbaz,

Je vais essayer de te donner qques infos sans entrer dans le détail ...

Il est clair qu'un business plan, on peut lui faire dire ce que l'on veut, c'est un exercice difficile qu'il faut travailler aussi bien dans des prévisions hautes que basses, prévoir le meilleur comme le pire ...

Le projet dans lequel nous nous lançons n'est pas purement un restaurant, il y a une partie restauration mais, ce n'est pas le coeur de l'activité.
Je me doute que ce point soulève encore d'autres questions mais bon, c'est en effet important que tu es ce point pour comprendre un peu mieux notre approche.

Mon associé comme moi ne sommes pas cuisiniers professionnels, mais des amateurs éclairés conseillés dans notre entourage par des pros. En fait, mon associé est un financier, spécialiste de la gestion immobilière et personnellement, je suis un spécialiste du marketing stratégique (j'ai d'ailleurs pas mal bossé avec des réseaux de restauration).

Le fait de ne pas avoir de cuisto dans notre association est un élément que nous avons pris en compte pour lancer une affaire qui reste facilement gérable de ce point. L'avantage que nous avons ici est bien sur l'assurance de rédiger un business plan par nos propres moyens. On a beaucoup travaillé nos études de marché pour avoir une idée aussi précise du potentiel de cette affaire, potentiel que nous confirmerons courant juin, puisque nous passons 1 mois sur place pour affiner les études et rencontrer de futurs partenaires.

Côté banque, j'ai eu qques retours de la part des banques en métropole (ayant des Agences en Martinique) qui, par nature sont méfiantes quant aux investissements dans les DOM, mais pour le moment, même s'il faut les rassurer, semblent prêtes à abonder d'environ 2x notre apport personnel.

La Martinique reste notre plan A, puisque nous avons un attachement particulier pour cette ile. Mais nous envisageons d'autres pistes si, suite à notre venue en juin nous ne voyons pas de potentiel ou trop de difficultés.

Côté achat du fond, nous nous sommes rapprocher de plusieurs Agences en Martinique afin de trouver une affaire qui correspond à notre besoin, il nous faut être patients car il faut être sur place pour juger du potentiel de cette affaire.

J'espère avoir répondu a tes questions au mieux.
Dans l'attentes de vos retours ;)

Bipoux

Diabinha972    07-03-2013 à 15h56

Bipoux je suis tres curieuse de connaitre ce projet ( mélange de cuisine de qualité et de marketing )

anbysleeve972@hotmail.fr

Trouloulou    08-03-2013 à 02h11

En effet, marketing, avec des cibles biens choisies, management bien carré, s'entourer de bon professionnels en cuisine et au service, si en plus la carte vous fait saliver, alors oui, une histoire qui mérite d'être regardée de très très près.

Cedric97209    08-03-2013 à 14h12

Lien

Diabinha972    08-03-2013 à 14h30

Cedric la conjoncture est une chose c est sur
mais quand on trouve une niche la conjoncture ne la touche pas

Bipoux    09-03-2013 à 10h39

Merci Trouloulou pour votre curiosité ;)

Pour rebondir sur ce que dit Diabinha à propos de l'article envoyé par Cédric, en effet, la conjoncture et bien évidemment à prendre en ligne de compte mais, l'article envoyé est plus que succinct ...

J'ai étudié le bilan de l'IEDOM, il fait pas loin de 300 pages, donc, difficile d'en tirer une conclusion en quelques lignes...
Pour apporter qques précisions, en effet, l'économie martiniquaise n'est pas particulièrement rassurante car, le PIB martiniquais est très majoritairement tenu par la consommation et celle-ci a tendance à s'étioler, ce qui s'explique entre autre par une décroissance des emprunts bancaires à la consommation.
Le constat est quasi le même à Guada même si les perspectives des économistes restent meilleures pour cette ile voisine.

Du point de vue général, il est clair que les variables économiques soulèvent des questions ... Mais comme le dit justement Diabinha, il faut regarder d'autres variables qui elles permettent de se projeter de manière plus sereines.
Le tourisme reste encore faible en Martinique, et plus l'île évoluera de manière autonome, plus ce retard devra être rattrapé.
Les avantages fiscaux offerts aux entreprises, les investissements structuraux pour le développement du tourisme (Case Pilote va construire une nouvelle Marina par exemple) ou encore tout le travail mené aujourd'hui par le CMA (présentation des métiers du tourisme dans les écoles, ouvertures d'Office u tourisme au Canada, ouverture de lignes aéroportuaires nouvelles, ...) ces éléments sont des signes qui tendent à prouver une amélioration de la part de cette activité dans l'industrie touristique madininaise qui est sous représentée vs. Les iles voisines.

Choisir de s'installer en Martinique, c'est évidemment une prise de risque plus forte que d'ouvrir une boite en IDF (et encore, il y a à débattre sur ce point, l'environnement concurrentiel étant énorme)... Mais pas plus qu'en Picardie ou au fin fond du Finistère.

Encore une fois, nous restons très prudents et nous avons encore beaucoup a faire du point de vue business pour mesurer le potentiel de notre boite là-bas.

N'hésitez pas à rebondir, vos interventions sont d'une grande aide.

Merci

Diabinha972    09-03-2013 à 13h58

Je ne sais pas trop vers quoi vous tendez à vous diriger dans votre création d entreprise mais une chose est sure c est que si vous tapez dans la bonne CSP il y a encore pas mal d argent à faire en martinique car l offre est quand meme assez limitée

je trouve qu il y a en martinique du tres entrée de gamme ou du haut de gamme entre les deux on n'arrive pas a trouver ce dont on a besoin et ce dans tout les secteurs

que ce soit alimentaire, vestimentaire, services la classe moyenne n est pas représentée dans le commerce !!

Trouloulou    09-03-2013 à 21h50

La Martinique étant un département, je ne crois pas que l'on puisse se faire tant d'argent que cela.

Il faudrait pour cela, pouvoir décrocher une subvention, ce qui dans l'ensemble donnerait des retours sur investissement plus intéressants. Sinon les charges fixes laissent peu de marge bénéficiaire.

Je vois bien ce que vous voulez entreprendre. Il faut aussi faire jouer tous les mécanismes. Voir avec la région, ils sont très motivés à promouvoir les professions touristiques.

Madaproject    10-03-2013 à 20h00

Bonjour je n'ai pas pu lire tous les poost donc excuse moi si ya repetition
Si tu veux t investir dans ce domaine je pense qu'il faut qu'il y ai un concept novateur
pour que ca marche il faut que tu cree quelque chose qui n existe pas
la rstauration est dangereuse beaucoup de depense pour des benefice qui arrive tres lentement.
Je te conseil de faire une etude de marche afin de savoir qui ca peut interesse ta restauration garde en tete que la martinique est le departement comportant le plus de vieux (2030 2/3 de la population)
donc il faudra a coup sur s oreinter vers du local produit frais et le martiniquais vas au resto pour necesite ( fete , proximite , prix attractif ) mais ne revient que si c'etait delicieux
Donc tu aura beau avoir un prix attractif le tout c'est de refaire revenir le client.
D autre part les partenaire dont tu parle en martinique tout marche par filon par bouche a oreille par connaisance ( du fait qu elle soit une petite ile) donc pas de connaissance pas de filon peu de partenaire le seul autre moyen est le capital si tu as beaucoup d 'argent tu n a pas besoin de filon
ce nest pas pour te decourager mais sa sent pas bon sauf si tu as un concept innovateur quelque chose qui est meconnu en martinique

Elbaz    11-03-2013 à 22h40

Mais non ya pas d'argent en Martinique, c'est juste pour ça qu'il y a 200 personnes soumises à l'ISF ici, ils ont du gagner leur vie ailleurs...
Elbaz

Diabinha972    12-03-2013 à 01h12

+ 100000000000000000 acvec elbaz

il faut arréter de croire qu il n y a pas d argent en martinique !!!!

Elbaz    12-03-2013 à 13h30

Y'en a moins quand même après le départ d'une vingtaine de familles depuis 2009.
Elbaz

Leacloe    12-03-2013 à 19h21

Je pensais que la Martinique était jeune ?!

Elbaz    12-03-2013 à 21h02

Ca c'était avant! on a une pyramide que c'est inversée, suite au chomage des jeunes, qui partent et au retour des retraités du bumidom, en cause principale du vieillissement accéléré de la population..

Hinano3    13-03-2013 à 11h49

Bonjour.
Merci à tous pour ce forum, une discussion intelligente et de qualité qui permet d'avancer. Bravo à tous.
Bipoux : je ne sais pas ou tu résides en ce moment mais je suis pile au même niveau (pour un petit projet hotelier "nouvelle génération"), BP, étude de marché, expert comptables, recherche de subvention, déplacement sur zone etc... Installation sur zone cet été pour la rentrée scolaire de septembre. Nous ne sommes pas concurrents (peut etre même complémentaires qui sait?) c'est pourquoi je pense que nous pourrions utilement échanger (peut etre en direct pour ne pas géner le forum sur des points techniques ou sensibles).
Après étude poussée, je rejoints les optimistes, la Martinique se trouve dans une passe difficile mais honnetement, en dehors de l'Australie et quelques autres miraculés, la crise touche un public plutot large.
La bonne nouvelle c'est qu'à mon sens nous sommes soit au plus bas soit vraiment pas loin du sable mais dans tous les cas la chute ne devrait pas se poursuivre au même rythme. Même si à court terme les nouvelles ne sont pas joyeuses, on note ici ou là certains signes de bon augure. De plus, l'économie américaine repart gentiement (le DJ a récupéré cette semaine sont niveau de 2007 effaçant ainsi les 2 dernières crises de ce point de vue).
2013 sera encore compliqué mais gageons que nous sommes en phase de sortie.
Je partage pas mal de points de ce post et notamment le fait que la Martinique dépendra sans doute du tourisme pour son redressement. A l'analyse approfondie, c'est sa meilleure chance. Les fondamentaux sont puissants, reste à mettre un peut d'ordre, développer ce qui doit l'être, unifier, moderniser, marketer l'ile de façon intelligente. Il y a tellement d'atouts ! Pourtant l'ile a divisé par 2 son nombre de touristes en 15 ans passant de 1 000 000 à moins de la moitié cette année. Dans le meme temps la République Dominicaine explosait et monte aujourd'hui à 4,3 millions de visteurs par an! Une véritable invasion qui à mon sens n'est pas souhaitable en Martinique. Mais sans aller jusque là je pense qu'un effort prononcé doit être entrepris en faveur de ce secteur. Un tel redressement serait gagnant gagnant : l'ile se développerait et serait moins dépendante de l'Etat qui verrait de son coté s'accroitre ses entrées fiscales. Les bananes c'est bien mais d'autres secteurs pourraient aussi être subventionnés de façon accrue.
En attendant outres vos bons conseils, je cherche un terrain et un banquier courageux et... visionnaire... à vot' bon coeur Messieurs Dames!
Bipoux : dis moi si un échange t'interesse, je suis dans le 92.

Bonne journée à tous

Hinano3

Trouloulou    13-03-2013 à 23h52

Les banquiers sont tout sauf courageux. Il faut, selon le projet, avoir minimum 20% d'apport pour convaincre un banquier.

Seul un projet qui aille dans le sens du développement touristique Martiniquais, un gros truc, qui sorte de l'ordinaire, quelque chose d'innovant, différent de ce qui existe déjà, et qui rapporte, pourrait obtenir des subventions.

Les terrains, en Martinique, (pas évident), les terres appartiennent aux békés. Celà fait un moment qu'ils les déclassent pour en faire des lotissements. Il y a quelques terres à vendre, mais elles ne se trouvent pas à un endroit propice au tourisme, sauf si l'on veut faire de l'agro-tourisme.

Hinano3    14-03-2013 à 10h38

Bonjour Trouloulou,

C'est vrai, 20% c'est ce que demandent les banquiers, je te confirme. Ajouté à la rareté et au prix des terrains de taille respectable cela rend le projet complexe mais il faut se battre sinon peu de chance de réussite, comme partout ailleurs.
Je suis d'accord avec toi sur le fait qu'il faille apporter des idées neuves, innover et il y a beaucoup à faire sur place.
Allez un peu d'optimisme!!

Trouloulou    14-03-2013 à 22h37

Tu l'as dit, courage! On y arrivera. Moi j'attends de faire mon temps et lorsque je serai prête à me retirer de ma vie professionnelle actuelle, je franchirai le pas et irai là-bas chez nous dans le nord de la caraïbe.

Pour le moment je suis l'esclave (choyée certe) d'une multinationale qui me fait vivre et grâce à laquelle je pourrai, si Dieu veut, la réussite de ma retraite.

Amitiés

Angeleyes972    18-03-2013 à 05h58

Ceci dit je te conseilles de ne pas abbattre toutes tes cartes sur ce site ,sans vouloir heurter la sensibilité des uns et des autres bien sur .

Crazyloco    19-03-2013 à 09h52

Une fois de plus... + 1000 Elbaz !!! Suis ABSOLUMENT d'accord avec lui, sur TOUS les points qu'il a évoqué ! Bipoux...tu sembles avoir bien étudié et markété ton projet !!! Un conseil cependant : La Martinique de tes souvenirs de Vacances, de ta jeunesse, N'EST PAS la Martinique d'aujourd'hui !

Graine    07-06-2013 à 23h46

Il n'y a pas de place tu peux le faire en métropole.

Yvon972    07-06-2013 à 23h56

C'est quoi ces provos ? Tu remontes des posts juste pour dire ta haine de la Martinique ? Tu me rappelles quelqu'un ... Et, entre nous, tu peux pas laisser les gens vivre leur propre expérience et leur propre vie ? Non?

Ansa    13-02-2019 à 17h20

Bonjour,

Nous disposons d'un local a louer parfait pour un concept bar restaurant en Martinique
surplombant la mer avec accès direct à la plage localisé à schoecher.
n'hesitez pas à me contacter si besoin

Gmail    05-03-2019 à 18h56

Salut Bipoux.
As-tu développé ton projet depuis 2013?? Où êtes vous?
Répondre à ce message ...
La Martinique en photos