Le guide actif et festif de la Martinique
La Martinique se prépare à subir le cyclone Ivan
Lu 11604 fois 
pierre
Posté le 07-09-2004 à 09:31

FORT-DE-FRANCE (AFP) - La Martinique est en état d'alerte depuis lundi 23 heures locales (5 heures mardi à Paris), à l'approche du cyclone Ivan.

La population est invitée à rester à l'écoute des messages météos et des messages radios. Les habitants de l'île sont appelés à rester chez eux "en l'absence de contre ordre diffusé sur les ondes radio ou de nécessité urgente".

La trajectoire actuellement prévisible du cyclone Ivan le situerait au sud de la Martinique, dans le secteur de Sainte Lucie-Saint Vincent. Son passage en mer des Caraïbes est prévu dans la journée de mardi, "avec un commencement des phénomènes en début de matinée, au pire en milieu de journée", selon la préfecture de Région.

Selon la préfecture, "le risque principal est celui d'une forte tempête et non celui d'un ouragan frappant directement la Martinique". Il pourrait se traduire par "des inondations, des glissements de terrain et autres dégâts susceptibles de couper les infrastructures et autres réseaux".

Un poste de commandement doit être activé au siège régional de Météo-France, au quartier Desaix à Fort-de-France, mardi matin à compter de 08H30 heures locales (14H30 heures à Paris).

La Floride se prépare elle aussi au passage du cyclone Ivan prévu en fin de semaine, après avoir été frappée ce week-end par le cyclone Frances.

Le passage de Frances, dans la nuit de samedi à dimanche, a entraîné des vents dont la vitesse de pointe mesurée au centre spatial de Cap Canaveral a atteint 151 km, l'essentiel des vents ne dépassant pas 120 km/h, alors que le cyclone Ivan, de niveau 4, emporte pour l'instant des vents de 205 km/h.

pierre
Posté le : 07-09-2004 à 11:13

Petit topo sur l'évolution du cyclone Ivan et sur les ouragans en général : http://www.zananas-martinique.com/martinique-meteo/cyclone-ouragan-ivan.htm

cecile
Posté le : 07-09-2004 à 15:33

Après Ivan, et vu l'actualité, je propose que le prochain cyclone soit baptisé "Poutine"

pierre
Posté le : 07-09-2004 à 15:41

FORT-DE-FRANCE (AFP) 07 septembre 15H36 -
La Martinique dans l'attente des premiers effets de l'ouragan Ivan.

Les Martiniquais se sont réveillés mardi matin en état d'alerte à l'approche de l'ouragan Ivan dont le passage dans l'arc martiniquais est dorénavant prévu en début d'après-midi.

Selon les dernières prévisions, Ivan se situait à 400 kilomètres au sud-est de la Martinique et progressait vers l'ouest à 30 km/heure après avoir de nouveau infléchi sa position par rapport à la trajectoire initialement prévue.

Si cette trajectoire se confirmait, Ivan devrait traverser l'arc antillais plus au sud, entre Saint-Vincent et Grenade. La Martinique serait alors "à l'abri des effets les plus violents, à la limite des conditions de tempête" , selon un dernier bulletin météorologique.

Néanmoins, des pluies temporairement intenses, des rafales de vent avec risque de chutes d'arbres et une houle cyclonique sur le littoral sont toujours à craindre.

Mardi, en début de matinée, l'activité de l'île tournait au ralenti avec une circulation automobile très faible. Les écoles ont été fermées et les transports inter-îles suspendus pour la journée.

La population a de nouveau été invitée à rester chez elle sauf cas d'urgence. A cet égard, la directrice du CHU de Fort-de-France est intervenue sur les ondes mardi matin pour demander aux équipes de service de rejoindre l'hôpital et relever les équipes de nuit.

pierre
Posté le : 07-09-2004 à 17:49

D'après le dernier Flash de Météo France, le danger semblerait s'écarter de la Martinique. 1. Ivan perd en puissance. 2. Sa trajectoire actuelle devrait le faire passer au sud, sur les Grenadines.

Bulletin émis le mardi 07 septembre 2004 à 14h00
OURAGAN IVAN

CE MARDI 7 SEPTEMBRE A 14H HEURE DE PARIS (8H DU MATIN HEURE DE LA MARTINIQUE) L'OURAGAN IVAN EST SITUE A ENVIRON 400 KM AU SUD-EST DE LA MARTINIQUE. IL A VU SON INTENSITE OSCILLER CES DERNIERES HEURES. IVAN EST ACTUELLEMENT DE CLASSE 2 SUR UNE ECHELLE A 5 NIVEAUX, AVEC DES VENTS MAXIMAUX DE PLUS DE 170 KM/H PRES DE SON CENTRE
L'OURAGAN IVAN FAIT ROUTE VERS L'OUEST ET SE DIRIGE VERS LE SUD DE L'ARC ANTILLAIS, ENTRE LES ILES DE GRENADE ET DE ST-VINCENT, QU'IL DEVRAIT ATTEINDRE DANS LA SOIREE EN HEURE DE PARIS (EN DEBUT D'APRES-MIDI EN HEURE DE LA MARTINIQUE).
EN CONSEQUENCE LA MARTINIQUE DEVRAIT ETRE EPARGNEE PAR LES PHENOMENES LES PLUS VIOLENTS, EN CONNAISSANT QUAND MEME DES VENTS SUPERIEURS A 80 KM/H, DES PRECIPITATIONS INTENSES, ET UNE MER AGITEE A FORTE. L'ILE EST CEPENDANT MAINTENUE EN ALERTE TANT QUE TOUT RISQUE N'EST PAS ECARTE.

jarry
Posté le : 07-09-2004 à 19:20

le message ici ...bon courages les mecs et surtout que dieu vous gardes et vous protègent NATHALIE

pierre
Posté le : 07-09-2004 à 23:01

Les hypothèses optimistes se confirment. L'alerte cyclonique devrait être levée ce soir.

Bulletin émis le mardi 07 septembre 2004 à 22h37 (heure de Paris) Météo France

OURAGAN IVAN

Ce mardi 7 septembre à 17h heure de Paris (soit 11h heure de la
Martinique), l'ouragan Ivan est situé à environ 320 km dans le sud-est
de la Martinique. Il se déplace vers l'ouest à une vitesse de 33 km/h.
Il devrait traverser l'arc antillais au niveau de l'île de Grenade en
milieu de journée (heure de la Martinique), soit en fin de journée en
heure de Paris.
Cet ouragan s'est renforcé et il est maintenant de
classe 3, sur une échelle à 5 niveaux. . Les vents maximums soutenus
sont de l'ordre de 185 km/h près du centre, avec des rafales atteignant
220 km/h.
La Martinique reste à l'écart des phénomènes les plus violents, mais
il faut s'attendre à des vents forts d'est à sud-est supérieurs à 80
km/h et des précipitations intenses.
Le long de la côte est et sud du
département, le vent d'est à sud-est atteint parfois jusqu'à 100 km/h et
l'état de la mer se dégrade avec une mer devenant forte à très forte,
voire grosse.
Néanmoins, la fin de l'alerte est prévue pour la fin de la journée
(heure de la Martinique), soit vers le milieu de la nuit prochaine
(heure de Paris).


stef
Posté le : 07-09-2004 à 23:47

Salut,

Il est 17h45 ici au Vauclin et on a pas eu vraiment d'effet du cyclone, un peu de vent, deux trois averses de 2 minutes (grains) et voila tout est calme. Ce matin on a meme fait du kite au vauclin, pour une fois qu'on avait du vent.

Kirk
Posté le : 08-09-2004 à 08:28


avez-vous des nouvelles des Grenadines, de Grenade et de Saint Vincent?

christelle
Posté le : 08-09-2004 à 08:32

quelqu'un connait-il Yvann GENDRE qui navigue à bord de son voilier OCTOPUS? c'est mon frère, et je le cherche depuis LENNY en nov 99
merci de me communiquer la moindre nouvelle si vous en avez...

pierre
Posté le : 08-09-2004 à 08:58

Fin de l'alerte, la Martinique s'en sort bien, ce qui n'est pas le cas de Grenade et de la Barbade.

FORT-DE-FRANCE (AFP) - L'état d'alerte instauré dans la nuit de lundi à mardi en Martinique a été levé mardi à 17H30 locales (23H30 à Paris) après le passage de l'ouragan Ivan en fin d'après-midi sur l'île de Grenade, à environ 280 km au sud de la Martinique.

La cellule de crise mise en place à la préfecture a recommandé néanmoins la prudence aux habitants notamment le long des côtes en raison des effets de houle. La population de l'île peut désormais se déplacer et les établissements scolaires réouvriront leurs portes dès mercredi.

Selon un premier bilan établi par la cellule de crise, trois restaurants ont été envahis par les vagues au Diamant (commune du sud-caraïbes) et des chutes d'arbres ont été enregistrées dans le sud de l'île. Plusieurs habitations ont également fait les frais de la forte houle sur la plage du Diamant. Les services de secours ont également dû opérer un sauvetage en mer.

Si la Martinique a été relativement épargnée par le phénomène, l'île de Grenade a été sévèrement touchée. Selon un habitant de St Georges, la capitale de l'île, joint au téléphone par RCI-Martinique, les vents ont soufflé "très très fort" et sa toiture, comme beaucoup d'autres dans la ville, a été emportée. Calfeutré avec sa famille dans la cave, il a estimé que c'était un "vrai désastre" et s'apprêtait à subir un deuxième assaut des vents après le passage de l'oeil du cyclone. Les vents moyens près du centre ont atteint 195km/h avec des rafales à 240 km/h selon les météorologistes.

Enfin à la Barbade où l'on a enregistré des vents de tempête, le centre des secours d'urgence faisait état à la mi-journée de 176 maisons endommagées dans le centre et le sud de cette île des Caraïbes.

jo
Posté le : 08-09-2004 à 12:19

peut-on avoir des images sur le passage du cyclone

pierre
Posté le : 08-09-2004 à 12:53

Sur le site de Rfo vous trouverez le journal télévisé d'hier presque entièrement consacré au passage du cyclone ivan.

http://www.rfo.fr/

pierre
Posté le : 10-09-2004 à 16:07

Le cyclone Ivan continue sa route meurtrière à travers la Caraïbe. Après avoir frolé la Martinique le 07 septembre, et ravagé l'île de Grenade où l'on dénombre une dizaine de victimes, Ivan est aujourd'hui sur le point de frapper la Jamaïque et Cuba. Voir la dernière dépêche :

KINGSTON (AFP vendredi 10 septembre 2004, 11h06) - La Jamaïque se préparait à l'arrivée prévue pour vendredi soir du cyclone Ivan, qui a déjà fait des dizaines de morts dans les Caraïbes ces deux derniers jours et causé des dégâts considérables notamment sur l'île de la Grenade.

Vendredi à 06H00 GMT, l'oeil du cyclone se trouvait à 405 kilomètres au sud-est de Kingston, selon le Centre national sur les cyclones de Miami. Il se dirigeait vers la Jamaïque à une vitesse d'environ 20 km/h, et devait garder cette direction pendant au moins 24 heures.

Ivan, qui a été ramené de la catégorie maximale (5) à la catégorie 4 sur l'échelle de Safir-Simpson, est accompagné de vents pouvant dépasser les 230 km/h, capables de détruire des édifices et d'arracher des toits. Sur les côtes, les marées peuvent atteindre plus de 5,5 mètres.

Au cours des deux derniers jours, Ivan a fait quatre morts au Venezuela, un à Tobago et quatre en République Dominicaine. Douze morts ont été confirmés à la Grenade, selon l'Agence de réaction d'urgence aux catastrophes des Caraïbes (CDERA), mais la station de radio de Trinidad FM 95.5 a fait état de 24 morts.

Selon Keith Mitchell, Premier ministre de cette petite île de 90.000 habitants, 85% du territoire ont été dévastés par des vents violents mercredi et se trouvent sans électricité ni moyens de communication.

Sa résidence officielle a d'ailleurs été détruite et le chef de gouvernement s'est abrité sur un navire britannique. Evoquant des millions de dollars de dommages, il a annoncé que les prisons de l'île avaient été démolies et que les détenus s'en étaient échappés.

Avant d'arriver en Jamaïque, le cyclone Ivan pourrait faire des victimes et des dégâts en Haïti, où des mesures de précaution ont été prises et aux îles Caïman où l'état d'urgence a été décrété.

En Jamaïque, où l'état d'urgence est également entré en vigueur, le bureau de prévision et de gestion des catastrophes a annoncé l'évacuation de plusieurs communautés, représentant un demi-million d'habitants sur les 2,7 que compte le pays. Un millier d'abris, dont des églises et des écoles, ont été réquisitionnés pour les accueillir, selon les médias locaux.

L'aéroport de Kingston a été fermé jeudi soir, après que de nombreux touristes eurent quitté l'île sur des vols exceptionnels.

Ivan pourrait être la pire catastrophe naturelle à frapper la Jamaïque depuis 50 ans, estiment certains analystes.

Le Premier ministre PJ Patterson a appelé la population à "rester calme et à agir de manière responsable". "Nous faisons face à un danger imminent (...) Les forces de la nature peuvent changer en peu de temps mais nous devons être prêts en permanence au pire", a-t-il ajouté.

Il a également mis en garde les pilleurs éventuels, en promettant "d'invoquer les pouvoirs exceptionnels comme en 1988", quand le cyclone Gilbert avait durement frappé l'île.

Le ministre de la sécurité nationale Peter Phillips a déclaré que l'armée et la police seraient déployées pour assurer l'ordre.

Le cyclone devrait ensuite se diriger vers Cuba, où la Défense civile a placé en état d'alerte six provinces de l'est (CamagŁey, Las Tunas, Holguin, Granma, Santiago et Guantanamo). Il y a un mois, le passage du cyclone Charley avait fait cinq morts et des dégâts évalués à plus d'un milliard de dollars.

Après Cuba, les experts s'attendent à ce qu'il se dirige vers la Floride. Un avis partiel d'évacuation a été émis jeudi dans les Keys, le chapelet d'îles situé au sud de la Floride, par les autorités en prévision du passage du cyclone, a priori dimanche ou lundi.

La Floride se remet difficilement du passage des cyclones Frances, le week-end dernier, et Charley à la mi-août, qui ont fait au total une quarantaine de victimes et de 12 à 20 milliards de dollars de dégâts.

pierre
Posté le : 12-09-2004 à 19:57

LA HAVANE (AFP dimanche 12 septembre 2004, 13h50 )

Le cyclone Ivan, désormais classé à l'ultime niveau, celui de "catastrophique", faisait route dimanche vers les îles Caïmans, Cuba et la Floride, après avoir fait une quarantaine de morts au total depuis mercredi dans les Caraïbes.

"Ivan devrait avoir un effet dévastateur dans des régions des îles Caïmans et de l'Ouest de Cuba", a mis en garde le Centre américain des ouragans basé à Miami, en Floride (sud-est des Etats-Unis).

Les météorologues, qui ont reclassé samedi soir le cyclone dans la catégorie 5 (catastrophique), la plus haute sur l'échelle de Saffir-Simpson, ont en outre averti qu'il pourrait encore gagner en puissance. Un avion spécialement équipé de l'US Air Force est parvenu à se glisser dans l'oeil du cyclone, y mesurant une pression de 912 millibars, "la sixième pression la plus basse jamais enregistrée dans un cyclone de l'Atlantique", a, de plus, fait savoir le Centre de Miami.

"Cela fait d'Ivan un cyclone extrêmement dangereux", a-t-il souligné, alors que le bilan des victimes causées par son passage était d'au moins 14 morts à la Jamaïque, touchée dès la nuit de vendredi à samedi, 17 au minimum à la Grenade, île dévastée à 90% selon son gouvernement, cinq au Venezuela, quatre dans la République dominicaine et une à Trinidad-et-Tobago. A 09H00 GMT, avec des vents d'une vitesse maximale de 250 kilomètres/heure, Ivan se trouvait à 90 kilomètres au sud-est de Grand Caïman. La prochaine étape sur sa route, prévue pour dimanche après-midi, est, en effet, les îles Caïmans, un micro-Etat de 259 km2 et de 35.000 habitants, dépendant de la Couronne britannique.

Puis, il devrait toucher aux premières heures de lundi Cuba, île la plus peuplée des Caraïbes avec onze millions d'habitants où le gouvernement a décidé d'évacuer quelque deux millions de personnes, et d'autoriser pour la première fois de recourir aux abris souterrains de l'armée afin d'y abriter la population. Les réseaux ferroviaires et les ports cubains ont été fermés, tandis que tous les vols intérieurs et internationaux sont annulés depuis 04h00 GMT dimanche, les autorités espérant que le trafic aérien reprendra mardi.

Pour le directeur du centre météorologique de Cuba, Jose Rubiera, il s'agit du cyclone le plus puissant depuis 1959, année de "l'arrivée au pouvoir du leader révolutionnaire Fidel Castro". Selon le Centre américain des ouragans, l'alerte concerne surtout la province occidentale de Pinar del Rio et pourrait inclure la capitale La Havane et ses quelque deux millions d'habitants, dont 60% résident dans des logements de fortune.

Catastrophe naturelle annoncée, Ivan pourrait porter un nouveau coup dur à une économie cubaine déjà exsangue et à une population exténuée, à peine remise du passage du cyclone Charley le 13 août, qui y a fait cinq morts et provoqué pour plus d'un milliard de dollars de dégâts. A la Jamaïque, presque entièrement privée d'électricité, les rivières en crue ont déversé dans les rues des torrents de boue qui arrivent jusqu'à la ceinture et emportent tout sur leur passage.

"Il y a d'importants dégâts à travers tout le pays", a précisé O'Neil Hamilton, porte-parole du gouvernement. Les villes de la côte du sud-ouest ont été les plus touchées avec des vagues allant jusqu'à huit mètres de haut qui ont inondé les quartiers les plus proches de la mer. Le gouvernement jamaïcain avait décrété vendredi l'état d'urgence et demandé à un demi-million de personnes, sur une population totale de 2,7 millions d'âmes, de quitter leur domicile et se rendre à l'intérieur des terres.

Beaucoup d'habitants ont toutefois refusé de partir, disant préférer rester chez eux par crainte de cambriolages. Des bandes de pilleurs armés sévissent, en effet, dans la capitale Kingston, connue pour son fort taux de criminalité, et à Montego Bay, saccageant les magasins et menaçant les habitants qui défendent leurs biens.

A la Grenade, le nombre des sans-abri a atteint les 60.000 (sur 100.000 habitants au total), tandis qu'entre 5.000 et 8.000 personnes ont trouvé refuge dans 47 centres d'accueil d'urgence. En Floride, où plus 370.000 personnes restaient privées d'électricité samedi selon la FPL, principale compagnie énergétique de l'Etat, après le passage de Frances la semaine dernière, l'Etat poursuivait les préparatifs en vue de faire face au troisième cyclone en un mois, après Charley et Frances. Les touristes et les quelque 80.000 habitants des Keys, le chapelet d'îles très touristiques qui forme la pointe sud de l'Etat, ont été évacués, en prévision de l'arrivée d'Ivan lundi soir ou mardi.

karen le Cuirot
Posté le : 23-10-2004 à 18:01

mon mari et moi venons d'être rapatriés....nous habitions aux iles caimans depuis 10 mois, nous avons tout perdu: notre maison, nos affaires, nos meubles, nos deux chats...nous étions restés dans notre maison, le samedi 11 septembre, pensant qu'elle tiendrait le coup...la mer est monté, a inondé le rez de chaussé de la maison sur une hauteur de 1m50 alors même que les vents allant jusqu'à 310 km/h arrachaient notre toiture...nous étions effrayés, nous nous sommes réfugiés dans un placard avec un matelas sur la tete jusqu'au lundi matin, soit pendant près de 30 heures!!
je vous ecris de france ou nous hebergeons chez mes parents...toutes les nuits nous faisons des cauchmards, encore maintenant....


Posté le : 03-12-2004 à 12:58

quelle est la situation actuelle à Grenade ??
des aides ont elles été apportées?
sinon comment aider et comment avoir des nouvelles de cette ile ?

garnier hamant
Posté le : 09-02-2005 à 11:12

quels sont les moyens mis en place pour éviter au maximum les degats matériel et humain lors d'un cyclone?

Marie-Perle Pageau
Posté le : 18-08-2007 à 06:34

Je pars pour Santiago de Cuba le premier septembre pour un mois et comme ce coin du pays est en alerte ,,comment en étant sur place je pourrais aider c`es gens qui en ont déjas tellement besoin ,,,je connais plusieurs personnes que j`affectionnes beaucoup pour y avoir été plusieurs fois ,,,par la croix rouge peut etre? ou une organisation quelconque ?J`AIMERAIS QU`ON ME RENSEIGNE!!!!!ou je saurez rendue sur place,,,,,ce n`est q`une éventualitée,,,,,,,,,,au cas ou!!!!!
de toute facon j`offre mon aide a quiconque en auras besoin
Marie Perle
une réponse s.v.p. merci

MANU
Posté le : 23-08-2007 à 22:24

SUIS PRET A VENIR AIDER EN CE QUI CONCERNE TOUS TRAVAUX DU BATIMENT

Riri
Posté le : 28-08-2007 à 18:53

et la c'est le cyclone Dean !!!!!!!

fly.com
Posté le : 21-11-2007 à 00:06

c'est Dean le méchant !!!!!!

LA FILLLEE KIA RIEN A FAIRE
Posté le : 10-12-2007 à 16:24

KOUKOUU !!=)

LA FILLLEE KIA RIEN A FAIRE
Posté le : 10-12-2007 à 16:24

KOUKOUU !!=)

SISI
Posté le : 10-12-2007 à 22:55

ah oui ta rien à faire que dire QUQU

foutsabel
Posté le : 14-12-2007 à 22:03

QUQU ?

SISI
Posté le : 14-12-2007 à 22:14

Oui QUQU (KOUKOU) !!!! hihi lol


Posté le : 12-05-2009 à 04:14

DumTooxTory, attention les enfants, Babylone tente de refourguer sa camelotte aux peuples. Il y a de plus en plus de pub infiltrés dans les post, inquiétant!

Pour participer à cette discussion, inscrivez-vous en cliquant ici !

titre