• L'Habitation Clément
  • Salle à manger de l'habitation Clément
  • Terrasse
  • Fenêtres à jalousies

Habitation Clément

Une très belle habitation transformée en musée. La maison de maître, classée monument historique, offre l'occasion unique de s'immerger dans le mode de vie des planteurs du XIXème siècle et de découvrir l'architecture et le mobilier créole d'époque. L'habitation Clément accueille aussi une ancienne distillerie de rhum et ses chais de vieillissement.

Une ancienne distillerie de rhum

C'est au sein d'un très beau parc aux nombreux arbres centenaires que l'on découvre d'abord les chais et les vieux bâtiments industriels de l'exploitation, avant de deviner, en haut d'un morne surplombant le domaine, la présence de la maison de maître, en partie cachée par la végétation. Magnifiquement restaurée, luxueusement meublée, cette maison ou "Grand'Case" est avec la Caféière Beauséjour en Guadeloupe, un des plus beaux exemples, de l'architecture créole du XIXème siècle. Un condensé de l'évolution mouvementée des habitations aux Antilles, aussi.

Entrée de la maison de maître

Entrée de la maison de maître
Le joyau de l'Habitation Clément. Une magnifique demeure de planteur restaurée avec soin.

Fondée en 1798 par Louis Hodebourg Desbrosses et Simon de Bassigny,  l'Habitation Acajou qui deviendra plus tard, au fil de ses nombreux changements de propriétaires, l'Habitation Clément, est un domaine d'une surface relativement modeste. A cette époque, les propriétaires n'habitant pas sur place, la maison de maître se résume à une simple case où loge le Géreur. Pour lui, pas de grand luxe. Les quelques meubles sont d'une grande simplicité, et les mètres carrés comptés. L'important c'est l'efficacité. Du haut de son morne, celui-ci peut contrôler facilement le travail dans les champs de canne à sucre.

Intérieur de l'habitation Clément

Intérieur de l'habitation Clément

Ce n'est qu'au milieu du siècle suivant que l'Habitation Clément va prendre son aspect actuel. Françoise de Franqueville qui rachète le domaine en 1844 décide en effet d'y habiter, et fait réaménager à grands frais la case initiale. Celle-ci n'est pas détruite, et sert encore aujourd'hui de noyau au bâtiment. Entourée d'une galerie, et déjà considérablement agrandie, la case qui ne comptait qu'un seul niveau, se voit aussi adjoindre un étage, dans lequel sont aménagés les chambres et le bureau du planteur, tandis que le rez-de-chaussée est consacré uniquement aux pièces à vivre ou de réception.

L'ancienne distillerie des rhums Clément

L'ancienne distillerie des rhums Clément

Une architecture remarquablement adaptée au climat tropical

L'adaptation de la maison au climat est remarquable. Ses concepteurs vont utiliser ici toutes les astuces connues à l'époque pour rendre la vie plus facile dans les régions tropicales. Déjà protégée des ardeurs du soleil par le couvert généreux des arbres du parc, la maison de maître se voit ainsi protégée de l'humidité par une surélévation en terrasse et des façades en petits panneaux de bois tropicaux imputrescibles. La circulation de l'air est également particulièrement soignée. Les galeries latérales sont percées de nombreuses fenêtres à jalousie conçues pour assurer un courrant d'air constant à l'intérieur du bâtiment, et les pièces du rez-de-chaussée, largement ouvertes les unes sur les autres, ne comportent aucune porte qui pourrait gêner le bon écoulement des Alizés.

Fenêtre à jalousies

Fenêtre à jalousies

De spartiate le mobilier initial évolue lui aussi vers plus de luxe et de confort. Le style marie éléments de décoration classiques importés d'Europe et inspirations créoles. La plupart des meubles sont en teck comme la jolie table ronde du salon, ou en courbaril comme l'imposant lit à colonnes du maître des lieux.

Vers 1900 Homère Clément, nouveau propriétaire du domaine, va continuer l'embellissement de la maison en faisant remplacer le sol un peu frustre des galeries, initialement en carreaux de terre cuite, par un très beau dallage de mosaïques polychromes.

Informations Pratiques

Habitation Clément
Domaine de l'Acajou, 97240 François
Tel : 05 96 54 75 51

Horaires :

Visite tous les jours de 9H00 à 18H. Dernières entrées à 17H00.

Tarifs :

Entrée : 12 Euros, et 6,60 Euros pour les moins de 7 ans.

Venir :
A la sortie sud du bourg du François, sur la N6 prendre à gauche la D6 sur 1 km.

Localisation Afficher sur la carte

A voir dans la région

Baignoire de Joséphine

Partagez cet article sur ...
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager sur Google+
Carte François
Habitation Clément
François