Le guide actif et festif de la Martinique

Histoire de la Martinique


Plusieurs articles publiés à droite et à gauche sur Zananas abordent l'histoire de la Martinique depuis la période précolombienne jusqu'à nos jours. Pour en faciliter l'accès, nous les avons tous rassemblés sur cette page.

Articles historiques



  • Culture Pré-Colombienne

    Choc des civilisations : les habitants amérindiens de la Martinique sont décimés quelques années après l'arrivée des colons. Leur culture orale ayant disparue avec eux, nous ne les connaissions principalement, qu'à travers les récits des chroniqueurs européens des premiers temps de la colonisation. Aujourd'hui l'archéologie nous apporte de nouveaux éléments.
  • Origines de la colonisation (ou comment les français se retrouvent aux Antilles)

    L'histoire de Saint-Pierre est étroitement liée à celle de la colonisation de la Martinique, et marque le début de la présence française (terrestre) aux Antilles. Petit rappel des faits : Le XVIIème siècle est une période agitée en Europe. Anglais, espagnols, français, hollandais, portugais..., ensemble ou l'un contre l'autre, s'entre-déchirent au gré des coalitions. Bientôt, le conflit atteint les Antilles. Français et anglais, en particulier, vont tenter d'affaiblir la puissance espagnole en coupant les routes maritimes vers ses riches possessions d'Amériques.
  • Fondation de Fort Saint-Pierre et conquête de la Martinique 1635-1674.

    La première expédition officielle française à découvrir la Martinique est menée par Belain d'Esnambuc. Accompagné d'une centaine d'hommes, il débarque sur la côte caraïbe de l'île et commence aussitôt à édifier un comptoir protégé par un petit fortin. Ou comment Saint-Pierre, repère de flibustiers, devient capitale des Antilles françaises.
  • Histoire de Fort de France

    Avant de récupérer l'héritage de saint-Pierre détruite en 1902 par l'éruption du Mont-Pelé, Fort de France est essentiellement une ville administrative et de garnison. Au cours du XXème siècle, elle s'étend rapidement et regroupe aujourd'hui plus du tiers de la population de l'île.
  • Victoire du Rhum 1674 racontée par le Père Labat.

    De sorte que cette terreur panique fit fuir les assiégés et les assiégeants chacun de son côté et laissa le fort en la possession d'un Suisse qui, s'étant enivré le soir, dormait tranquillement et n'entendit rien de tout ce tintamarre...
  • Les Habitations

    L'habitation désigne aux Antilles une exploitation caféière ou sucrière. Vestige de l'économie de plantation, elle témoigne d'une époque où la Martinique esclavagiste contribuait grandement aux finances du royaume de France. "Des prisons sans muraille, des manufactures odieuses produisant du tabac, du café, du sucre, et consommant des esclaves." Augustin Cochin, "Histoire de l'abolition de l'esclavage" 1861.
  • Les cyclones en Martinique depuis le XVIIème siècle

    Les sources historiques remontant au début de la colonisation de l’île permettent de retracer l’histoire des cyclones et des principales tempêtes tropicales ayant frappé la Martinique depuis le XVIIème siècle. Plusieurs centaines en quatre cents ans, dont certains marquèrent plus particulièrement les mémoires par leur violence et le bilan terrible des pertes occasionnées : Le Grand Ouragan de 1780, le cyclone de 1891, et plus proches de nous, Dorothy en 1970.
  • Des Indes à la Martinique

    En 2013, la Martinique fêtait les 160 ans de l'arrivée des premiers éléments de la communauté indienne sur l'île. Retour sur une intégration difficile.
  • Fort de France, le grand incendie de 1890

    Dimanche 22 juin 1890, le feu prend dans une maison de la rue Blénac en plein centre-ville. Très vite les flammes s’étendent aux maisons voisines, aidées par une chaleur étouffante et un matériau de construction très inflammable : le bois. Malgré les efforts de la population et de l'’armée, une grande partie de la ville est réduite en cendres. La plupart de ses monuments emblématiques, tels que la bibliothèque Schoelcher et la cathédrale Saint-Louis disparaissent dans l'’incendie.
  • Saint-Pierre, le "Petit Paris des Antilles"

    Ou comment Saint-Pierre gagne sa réputation de ville la plus riche, la plus animée et la plus agréable de toutes les Antilles.
  • Eruption du Mont Pelé en 1902



    Rien dans le passé du Mont-Pelé ne laissait présager une éruption aussi dramatique. Les quelques phénomènes volcaniques observés de-ci, de-là, n'ont pas convaincus les habitants de l'importance du danger. Pourtant, le 8 mai 1902, le cratère explose. En quelques secondes, une nuée ardente rase toute trace de vie sur 60km2. 30000 personnes périssent.
La Martinique et les Antilles d'autrefois

Découvrez la Martinique et les îles de la Caraïbe telles qu'elles étaient au début du XXème siècle sur le site Antanlontan-Antilles. 3000 cartes postales et photos d'époque classées par pays et par thèmes.
Matinik antan lontan - Matinik jodi-a

A voir également sur le blog des zananautes, la mise en correspondance de prises de vue anciennes de la Martinique avec des photos d'aujourd'hui.

titre