• Sentier dans le nord de l'île

  • Découverte de la mangrove

    Découverte de la mangrove

Guide des randonnées en Martinique

Terre de randonnées, la Martinique accueille les amoureux de nature sur ses 130 kilomètres de sentiers balisés.

Longues balades le long des côtes atlantique et caraïbe, ascension du Mont Pelé, plongée dans la nature exubérante des mornes de l'intérieur, cascades... plus d'une trentaine d'itinéraires attendent le randonneur amateur ou confirmé.

Itinéraires de randonnée

Ce qui frappe le visiteur à son arrivée en Martinique, c'est la diversité des reliefs et des paysages. De magnifiques plages le long des côtes, bien sûr. Mais aussi un intérieur marqué par une succession de mornes (anciens volcans) et de forêts tropicales sèches ou humides. Les possibilités de balades sont nombreuses, en voici quelques-unes.

Quand partir en randonnée ?

La randonnée se pratique idéalement pendant la saison sèche (décembre à mai). L'air, plus frais est moins chargé en humidité. Surtout, le reste de l'année, les pluies tropicales transforment certains parcours du nord de l'île en toboggans géants, et rendent la progression acrobatique, voire dangereuse. De juin à octobre, privilégiez les randonnées sur le littoral atlantique : Sainte-Anne, Cap Chevalier, Caravelle, ou faites attention à la météo.

Quelques conseils pour réussir vos balades

Un coup d'oeil sur la carte : Si vous partez seul en randonnée, munissez-vous d'une carte adaptée (Série Top 25), étudiez la avant de partir, et emportez la avec vous.

Un coup d'oeil à la météo : Même pendant la saison sèche, une ondée orageuse peut rendre impraticables certains sentiers. En particulier dans le nord de l'île. C'est rare, mais çà arrive. Donc, prudence et Informez-vous ici.

Un coup d'oeil sur la montre : La nuit tombe vite. 17H30 à 18H selon les saisons. Prévoyer de partir suffisamment tôt, et évitez tout retour de nuit.

Prudence sous le soleil : Le soleil tape fort, et les risques d'insolation sont réels. A l'ombre des forêts, tout va bien, mais attention aux longues randonnées en zones découvertes. Prévoyez 1 litre d'eau par personne (minimum), de la crème solaire, et de quoi vous couvrir la tête.

Prudence sous les Mancenilliers : en cas de pluie, ne vous réfugiez pas sous cet arbre. L'eau, en glissant sur ses feuilles, entraîne avec elle une sève corrosive qui peut gravement vous brûler. Attention également à leurs fruits : Sous une allure trompeuse de petites pommes vertes se cache un vrai poison. Les Caraïbes se servaient de la sève du mancenillier pour empoisonner leurs flèches...

Eviter le "Fer de Lance" : Le trigonocéphale est le seul animal réellement dangereux de la Martinique. Ce serpent, dont le venin peut être mortel, affectionne les champs de cannes ou de bananes. La forêt aussi. Heureusement, les accidents sont rares. Le jour, à condition de ne pas s'écarter des sentiers balisés, les risques de mauvaise rencontre sont minimes. Le Fer de Lance prend généralement la fuite à la moindre vibration. La nuit, par contre, devient son territoire.

Ne vous frottez pas à la "Matoutou" : Cette grosse araignée velue de la famille des Mygales est impressionnante. Sa piqûre n'est pas mortelle, mais fait mal comme celle d'une guêpe.

Carte Aéroport du Lamentin
Martinique