• L'anse des Salines
  • L'anse des Salines à Sainte-Anne

Anse des Salines

Avec sa longue bande de sable fin ombragée de cocotiers penchés vers des eaux turquoise, l’Anse des Salines fait partie des sites incontournables de la Martinique. Une plage de carte postale, attirant chaque année plus d’un million de visiteurs, aujourd’hui menacé par la montée des eaux.

Une des plus belles plages de la Caraïbe

Située à l’extrémité de la presqu’île de Sainte-Anne au sud-est de la Martinique, la Grande Anse des Salines est une des plages les plus célèbres des Petites Antilles. Il faut dire que le cadre est magique. Un kilomètre de sable doré en léger arc de cercle bordé de nombreux cocotiers, de poiriers-pays, de mancenilliers avec une vue époustouflante sur la côte sud de l’île.

Le genre de paysage qui vous laisse bouche bée, impressionné par la force de la nature, sa beauté … Qui vous fait penser au jardin d’Eden, à Adam, à Eve, la pomme, tout çà … Qui vous fait dire que là où la main de l’homme n’a pas mis le pied, notre petite planète bleue reste une merveille.

Quand l’homme aide la nature à envoûter les touristes

Et pourtant … ce cadre de rêve ne doit pas tout à la nature. Bien sûr, les éléments essentiels étaient déjà là. La courbure, le sable fin, l’eau transparente oscillant entre le vert et le bleu, le rideau d’arbres pays, la vue …

Mais aux yeux des promoteurs du tourisme des années 1950, quand la Martinique commençait à s’ouvrir à ce marché, il manquait quelque chose d’indispensable pour séduire les visiteurs.

Des cocotiers ! Et encore des cocotiers, pour ne pas décevoir leur imaginaire et mieux correspondre au cliché de la plage tropicale parfaite, forcément bordée d’arbres majestueux sous lesquels suspendre son hamac.

Alors au milieu des raisiniers et des mancenilliers moins photogéniques on en planta des centaines.

L'anse des Salines à Sainte-Anne

L'anse des Salines à Sainte-Anne

Petits restaurants et vendeurs ambulants

L’autre atout de l’anse des Salines est son animation. Des vendeurs ambulants proposant glaces artisanales, bijoux, jus de fruits frais … Et surtout sous le couvert des arbres, de nombreux petits bars et restaurants où il est bien agréable de s’installer à la mi-journée, les pieds dans le sable, devant un colombo de poulet ou un poisson grillé.

L’anse des Salines, un petit paradis menacé par la montée des eaux

Un conseil : dépêchez vous d’en profiter ! Car inexorablement depuis vingt ans la mer avale peu à peu la plage. Un mètre de sable disparaît chaque année sous l’effet de la montée des eaux. Vingt mètres de moins depuis 1995 ! Un phénomène particulièrement sensible ici sur la presqu’île de Sainte-Anne, une des plus vieilles zones géologiques de la Martinique, où l’altitude des terres est très proche du niveau de la mer.

Un mouvement sans doute irréversible aggravé par le flux de visiteurs et de voitures qui tassent le sol meuble derrière la plage … et par tous ces cocotiers dont les racines peu profondes sont loin d’avoir les mêmes qualités que les arbres pays pour retenir le sable et retarder l’érosion.

Grande Anse des Salines

Grande Anse des Salines

Petits conseils en vrac

Bien protégée des vents dominants et de la houle atlantique, le plan d’eau de la Grande Anse des Salines est généralement très calme. On s’y baigne avec délice dans une eau peu profonde en toute sécurité. Mais attention à ne pas trop s’éloigner au large de la plage, notamment du côté de la Pointe des Salines, la pointe rocheuse qui borde l’anse à l’Est est souvent soumise à de puissants courants.

Si la sur fréquentation de la plage vous effraie, sachez qu’il est possible d’en profiter sereinement tôt le matin (jusqu’à 10H30 environ) ainsi qu’en fin d’après-midi pour admirer le coucher du soleil. En procédant ainsi, vous évitez en plus les embouteillages pénibles sur les routes de la presqu’île à l’heure du retour des plages.

La Trace des Caps

L’anse des Salines est quasi à mi chemin du sentier de la Trace des Caps qui relie la commune de Sainte-Anne au Cap Chevalier en épousant les contours de la presqu’île. Une randonnée magnifique !

Un des hauts lieux de la dissidence (encadré)

Pendant la seconde guerre mondiale, de nombreux jeunes martiniquais partirent clandestinement vers les îles anglaises de Sainte-Lucie et de la Dominique pour rejoindre les forces françaises libres du Général de Gaulle. Beaucoup embarquèrent ici sur des barques de pêche en direction de Castries.

Informations Pratiques

Venir :
Par la route : Après le bourg de Sainte-Anne suivre la D9 vers la Pointe des Salines. Parking derrière la plage. Attention aux bouchons en fin de journée.

Localisation Afficher sur la carte

A voir dans la région
Anse Michel

Anse Michel

Pointe Marin

Anse Meunier

Anse Caritan

Anse Trabaud

Partagez cet article sur ...
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager sur Google+
Carte Sainte-Anne
Anse des Salines
Sainte-Anne